Toutes les vidéos

Toutes les vidéos

Voir
RUE DUBAN

Lieu : Paris (16ème)

Programme : Réalisation d’un immeuble de coworking et coliving

Maîtrise d’Ouvrage : Covea

Maîtrise d’Oeuvre : Buzzo Spinelli Architecture, Batiserf Structure, Sinteo Fluides, BMF Economiste

Surface : SDP 1200 m2

Coût : 6 000 000 € HT

Calendrier : PRO en cours

Perspectives : Ilulissa Images

Rue Duban.jpg

La dent creuse rue Duban et rue de l’Annonciation est la caractéristique fondamentale du site. Le vide faisant partie intégrante de la composition urbaine des rues.

Mais la fabrication de la ville sur la ville, nécessaire afin de limiter l’étalement urbain, nous amène aujourd’hui à densifier ce site, tout en respectant sa physionomie et en prenant appuis sur les traces, l’histoire et la mémoire des lieux. C’est une volumétrie mesurée, prenant place dans cette dent creuse par paliers successifs qui imprimera sur son gabarit la mémoire de ce vide.

Cet équilibre mesuré permet également d’intégrer au cœur du dispositif bâti des espaces extérieurs supports de nouveaux usages.
D’anciennes carrières de pierre figurent sur le carrefour au droit des rues Duban et de l’Annonciation, sur les cartes historiques.

Au titre du PLU de la ville de Paris, un bâtiment protégé, mitoyen à notre parcelle est issu de l’héritage du château de la Muette et de l’ancien village de Passy.
Le projet ambitionne de faire conjuguer la mémoire des sols dans une continuité urbaine bâtie, tout en générant un dialogue avec le mitoyen et en perpétuant les figures des cours des 22 et 18 rue Duban.

Pour cela, de grands espaces extérieurs et retraits successifs installent de larges terrasses, tout en se mettant à distance de l’immeuble protégé. Ces paliers, retraits et cours participent à un juste équilibre entre la contemporanéité du projet de bâtir et la mémoire du vide issue de la richesse historique.

Le projet vise à cristalliser l’état structurel de l’architecture. Une forme figée de cette structure qui se montre et qui s’assume dans un objectif de réduction de matière, tout en la laissant s’exprimer dans son état le plus brute.

Les éléments architectoniques, d’une grande pérennité, se révèlent et se dressent avec justesse et délicatesse dans un contexte urbain contraint. Le projet, composé de piles et de linteaux porteurs monolithiques, imaginé en pierre calcaire de la région parisienne fait écho à la présence de la carrière de pierre calcaire tout en répondant à l’inscription urbaine du projet dans son environnement.

Des éléments de pierre, juste taillés avec de grandes sections, vont de pair avec un objectif de filières sèches et de circuits courts.
Des larges ouvertures en retrait du plan de façade invitent la lumière au cœur des niveaux de logements et du niveau de coworking.

Le bâtiment existant en R+1 accueille aujourd’hui des commerces en RDC et des bureaux en R+1. Le projet vise à conserver l’activité des commerces, dont le classement en zone protégée artisanale de la rue de l’Annonciation, est un enjeu majeur du projet, pendant les travaux. Les matériaux et le mode constructif envisagés deviennent un élément constitutif du projet, un élément de contexte à part entière.

Le R+1 sera largement remanié afin de réaliser un plancher de transfert permettant de reprendre la superstructure, et ainsi de dissocier d’une part les fondations du bâtiment existant, et d’autre part la surélévation. Retrouver une harmonie entre les façades et les enseignes est un objectif certain, auquel le projet répond en reprenant le principe de façades menuisées en bois pour le RDC surmonté des éléments de pierre.

Place Passy.png
Rue de l'Annonciation.jpg
IMG_2416 copie.jpg
IMG_2418.jpg
IMG_2425.jpg