Marina à Zurich

Lieu : Zurich, Suisse

Programme : Création d’un port à sec, d’un centre de sports nautiques avec une salle de club, des vestiaires, des salles d’entrainement, des ateliers, des salles de matériel et de séchage, un restaurant gastronomique ainsi qu’une offre de restauration rapide sur le quai.

Maîtrise d’Ouvrage : Commune de Zurich

Maîtrise d’Oeuvre : Buzzo Spinelli Architecture, associé à ATP Architekten Ingenieure

Surface : SDP 1 764  m2

Coût : 14 645 000,00 € HT

Calendrier : Concours 2018

Perspectives : Ilulissa images

Le projet consiste en la réalisation de la marina Tiefenbrunnen à Zurich dont le périmètre d’intervention est composé d’une berge terrestre et d’un quai de 150 mètres de long par 17 mètres de large.

Le programme consiste en la création d’un port à sec, d’un centre de sports nautiques avec une salle de club, des vestiaires, des salles d’entrainement, des ateliers, des salles de matériel et de séchage, un restaurant gastronomique ainsi qu’une offre de restauration rapide sur le quai.

Au delà répondre strictement au programme, le projet souhaite apporter une réponse urbaine, architecturale, mais également sociale et économique sur ce site.

En effet, situé en limite Sud de la ville de Zurich, le lieu du projet est à ce jour délaissé des habitants et touristes. Les aires de jeux et de loisirs en bord de lac s’inscrivent plus au Nord de la rive.

Notre ambition est de revitaliser les lieux et conduire à ce que les promeneurs poussent leurs parcours piétons ou vélos jusqu’à Tiefenbrunnen…

Nous avons alors pensé le projet comme vecteur d’urbanité, et en ce sens, nous avons posé l’espace public au cœur de nos préoccupations.

Pour cela, nous avons superposé les programmes et créé un bâtiment compact qui libère au maximum l’espace au sol.

Celui ci est situé de manière et laisser les vues depuis la berge jusqu'au bout du quai, et cela en créant une mise en retrait du bâtiment avec le futur parc.

Au Sud Est, la zone est laissée libre pour l’aménagement du port à sec.

L’espace public se développe en continuité des sols sur les bâtiments.

Telle une invitation à parcourir les lieux, une rampe se déploie depuis le RDC sur la façade Nord Ouest du bâtiment jusqu’au R+4, espace public au panorama à couper le souffle sur le lac, la rive Sud, et les montagnes qui jalonnent le paysage.

Là, des bateaux, support d’apprentissage sont posés.

La structure et les circulations verticales sont déportées en façade, afin que chaque étage du bâtiment soit un plateau libre anticipant une éventuelle future mutabilité des programmes.

Chaque niveau constitue un pôle qui permet une grande valeur pratique d’usage et de sécurité. La simplicité d’entretien, et d’exploitation seront aisées.

A cette rampe qui longe le bâtiment, une autre lui répond sur la jetée. Elle invite à aller au bout du quai, jusqu’au lieu de restauration rapide. L’ensemble de la jetée est un lieu à parcourir, vecteur de rencontres, de partage, et d’échanges.

Des bancs ponctuent la promenade ; c’est également un lieu où l’on se pose, propice à la contemplation.

Depuis le bout de la jetée, ou depuis la route au Nord Est, l’ascenseur se dresse vers le ciel tel un totem qui signale les lieux.

Cette tour de béton emprunte le vocabulaire portuaire aux silos à béton non loin…

En effet, la matérialité du projet prend sa source dans l’atmosphère portuaire prégnante des lieux.

Béton pour la structure, verre pour les espaces intérieurs afin de créer des transparences, lames de métal inox pour les sols des espaces publics, le projet souhaite s’inscrire dans son site dans une démarche globale de durabilité.

Les choix urbains, architecturaux, de matériaux et de structure créent une véritable identité à un lieu jusqu’ici délaissé.

Tel un navire urbain, le bâtiment en porte à faux s’ouvre sur le lac…

© Buzzo Spinelli Architecture